07 septembre 2007

Ally Mc Beal


Ce montage résume bien l'esprit de la série que je considère comme une des meilleures de ces dernières années.
De la fantaisie, de la dérision, de l'intelligence au travers de rôles fantasques et variés incarnés par des acteurs extras, parmi lesquels Calista Flockhart dont ce fut la découverte.

La mayonnaise prend tout de suite grâce, entre autres, au procédé novateur d'ingéniosité visuelle. En illustration des pensées de son héroïne Ally, la série s'offre une visualisation burlesque en morphing des névroses morbides, lubriques et hilarantes de la petite avocate.
On ne s'ennuie jamais voguant de spontanéité en dialogues savoureux. Et au passage, les travers de la société du puritanisme américain sont savoureusement abordés, à l'image du système judiciaire loin d'être irréprochable.

C'est pas tout ça, mais cela manque dans la télé : haro sur les DVD !

Posté par Vuluentendu à 19:26 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


Commentaires sur Ally Mc Beal

Nouveau commentaire